Contact
NetvibesNetvibes
CalaméoCalaméo
DailymotionDailymotion
  • Vous êtes ici :
  • Accueil »
  • Le Maroc mon pays
Votre barre d'outils Augmenter la taille de la police (grande).Diminuer la taille de la police (petite).Augmenter les contrastes en inversant les couleurs.La mise en forme courante correspond à celle par défaut. Pour imprimer le document, utilisez les fonctionnalités de votre navigateur. Pour ajouter la page à votre sélection

Le Maroc mon pays

Carte d’identité Maroc

Drapeau du maroc

  • Population : 34 860 000 habitants (estimation 2009).
  • Superficie : 710 850 km² (avec le Sahara occidental) et 446 550 km² (sans).
  • Capitale : Rabat (1 750 000 habitants).
  • Villes principales : Casablanca (3 000 000 habitants), Marrakech (plus de 1 300 000 d'habitants), Fès (environ 1 000 000 d'habitants), Tanger (746 500 habitants).
  • Densité de population : 77 hab./km² (sans le Sahara occidental).
  • Langues : arabe classique (langue officielle). Parmi les langues véhiculaires : arabe dialectal, idiomes berbères (rifain, braber, chleuh et zénète), français (courant dans l'administration), espagnol (utilisé localement dans le Nord).
  • Monnaie : le dirham.Salaire minimum garanti : 1 850 Dh (168 €) net.
  • Régime : monarchie constitutionnelle.
  • Chef de l'État : le Roi Mohammed VI (depuis 1999).
  • Sites inscrits au Patrimoine mondial de l'Unesco : les médinas de Fès (1981) et de Marrakech (1985), le ksar d'Aït-Benhaddou (1987), les médinas de Meknès (1996) et de Tétouan (1997), le site de Volubilis (1997), la médina d'Essaouira (2001) et la cité portugaise d'El-Jadida (2004).

Économie

Drapeau du maroc

A son arrivée au pouvoir, Mohammed VI a hérité d'une économie en crise, sans oublier la corruption.


La volonté de réformes et une situation macroéconomique plus favorable ces dernières années ont permis des améliorations : baisse du chômage, taux de croissance avoisinant 5-6 %. Ajouter à cela une hausse des investissements étrangers.


Néanmoins, le déficit commercial du Maroc représente près de 20 % du PIB et la crise mondiale n'a pas épargné le pays. Les investissements étrangers ont reculé de 20 %. Le gouvernement a adopté un plan de soutien aux entreprises, développé une politique pour maintenir la consommation intérieure et mis l'accent sur les investissements publics. Les fortes pluies enregistrées au début de l'année ont généré des récoltes exceptionnelles.


Le domaine agricole constitue l'un des piliers de l'économie marocaine (un peu plus de 15 % du PIB). Trop dépendante de son agriculture, l'économie marocaine n'en est que plus fragile. La pêche, autre branche du secteur primaire, représente une manne financière non négligeable.


2 secteurs sont en perte de vitesse. Le textile et le secteur de l'habillement représentaient, jusqu'en 2005, le premier poste des exportations. Néanmoins, la concurrence des géants chinois et indiens semble impossible à contrer. Les phosphates constituent la seule richesse minière. L'activité a connu toutefois une baisse importante de ces exportations, en raison notamment de la crise internationale.


Le tourisme au Maroc représente 8 % du PIB. C'est avec une politique très offensive que les Marocains mettent en avant le développement touristique.


Autre source de devises non négligeable, les Marocains résidant à l'étranger (les MRE) ont rapporté plus de 3 milliards d'euros dans les caisses en 2008.

Carte Maroc

  • Chaouia-Ouardigha (1)
  • Doukkala-Abda (2)
  • Fès-Boulemane (3)
  • Gharb-Chrarda-Beni Hssen (4)
  • Grand Casablanc (5)
  • Guelmim-Es Smara (6)
  • Laâyoune-Boujdour-Sakia el Hamra (7)
  • Marrakech-Tensift-Al Haouz (8)
  • Meknès-Tafilale (9)
  • L'Orienta (10)
  • Oued Ed-Dahab-agouira (11)
  • Rabat-Salé-Zemmour-Zaër (12)
  • Souss-Massa-Drâa (13)
  • Tadla-Azila (14)
  • Tanger-Tétouan (15)
  • Taza-Al Hoceima-Taounate (16)

Carte du Maroc